samedi 18 juin 2016

Macérât huileux de vanille maison ✿

L'odeur de vanille.. suave, sucrée, exotique, gourmande ! C'est un ingrédient dont je raffole et dont je ne me lasse pas tant pour faire de délicieuses pâtisseries que pour parfumer mes cosmétiques. Alors quoi de plus naturel que réaliser soi-même son macérât huileux de vanille ?

Réaliser un macérât huileux consiste à extraire les propriétés liposolubles d’une plante en l’infusant dans une huile. La macération à froid permet de préserver les principes actifs de la plante/fleur choisie.

Ingrédients



Huile de jojoba : L'huile de jojoba est l'huile idéale pour réaliser ce macérât car en plus d'avoir une texture sèche, elle n'a aucune odeur! Elle nourrit la peau et rééquilibre les secrétions de sébum sans laisser de film gras.

Gousses de vanilles fraîches : Réalisé avec des gousses de vanilles fraîches et bien grasses, le macérât aura une odeur encore plus prononcée. La vanille bourbon est une variété de choix car c'est la plus aromatique et la plus sucrée. Les miennes viennent tout droit de la Réunion ( merci ma rulia si tu lis cet article ). Sur la peau, la vanille possède des vertus tonifiantes.

Vitamine E :  Conservateur naturel, évite le rancissement des huiles. Anti-oxydant, elle réduit les dommages cellulaires liés à l'exposition aux UV.

Recette
 


Avant de commencer la recette, désinfectez l'ensemble du matériel avec de l'alcool à 90°.

Pour une huile de 100 ml :

100ml d'huile de jojoba
3 gousses de vanille fraîches
5 gouttes de vitamine E

Coût de l'huile : 14€ / 12,50€ avec le flacon de 250ml d'huile de jojoba.




Incisez la gousse de vanille et récupérez les graines. Dans un bocal en verre , versez l'huile de jojoba, les graines, les gousses et la vitamine E. Mélangez et laissez macérer 2 à 3 semaines dans un placard à l'abri de la lumière en secouant le bocal régulièrement. Quand l'huile est prête, transférez-la dans un flacon pompe en verre ambré de préférence. Inutile de la filtrer car les graines de vanilles tombent au fond du bocal.


> Plus vous laissez l'huile macérer longtemps, plus elle aura une odeur prononcée de vanille ! <


 Résultat




On obtient une huile sèche ayant une jolie couleur dorée et une odeur gourmande de vraie vanille

Étant donné que l'huile de jojoba est sèche et pénétrante, elle ne laisse pas de film gras sur la peau, on peut donc s'habiller rapidement après application. Je l'utilise sur le corps à la sortie de la douche quand ma peau est encore humide. Ainsi, elle pénètre beaucoup plus rapidement mais cela permet également de sceller l'hydratation dans la peau en plus de la nourrir. Elle assouplie la peau, la laisse douce et délicatement parfumée. On peut également l'utiliser sur le visage, en bain d'huile ou en sérum sur les longueurs et pointes.

Pour rendre cette huile encore plus sèche, il suffit de la mélanger avec du caprylis ( base huileuse naturelle issue de l'huile de coco au toucher très fin et non gras ) comme dans cette recette d'huile sèche.

Côté cuisine, on peut réaliser ce macérât en utilisant une huile d'olive douce ou de l'huile de coco afin de donner une petite note vanillée à ses gâteaux !
 
Le prochain macérât que j'aimerais beaucoup réaliser : le monoï qui est issu de la macération de fleurs de tiaré dans de l'huile de coco. Reste plus qu'à trouver les fleurs de tiaré...

Quels sont vos macérats préférés?
Avez-vous envie de réaliser celui-ci?

2 commentaires:

  1. Un grand merci pour votre site très riche et pour toutes les informations claires. Il s'agit d'une mine à laquelle je puise régulièrement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, c'est un plaisir de partager tout ça :)

      Supprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...