dimanche 15 mars 2015

Ma routine capillaire spéciale natation : Minimiser les dégâts du chlore au naturel !

L'idée de commencer la natation trotte dans ma tête depuis un moment mais l'idée de tremper mes cheveux dans de l'eau chlorée ne m'enchante pas du tout. Le sport est indispensable pour une bonne oxygénation de l'organisme, du cuir chevelu et contribue donc a une meilleure pousse et une chevelure de meilleure qualité. Mais le chlore quant à lui, tue littéralement les cheveux donc il fallait que je trouve le bon compromis pour me faire du bien sans faire de mal à mes cheveux.



Afin de pratiquer dans les meilleures conditions capillaires possibles, j'ai donc établi un programme bien précis ( quasi militaire ) :

  Piscine traitée à l'ozone : Il existe des piscines désinfectées à l'ozone afin de détruire les matières organiques, les bactéries, les germes et les virus. C'est le procédé le plus naturel, il ne produit pas de résidus toxiques et préserve l'environnement. Ces piscines sont donc très faiblement chlorées donc meilleures pour la santé, la peau et les cheveux ! J'ai la chance d'habiter près d'une piscine traitée à l'ozone et je peux vous dire qu'on sent une énorme différence au niveau de l'odeur de la piscine, preuve que le chlore est présent en bien plus faible quantité. La peau tiraille également beaucoup moins après une séance donc logiquement, ça doit bien épargner les cheveux !

1 seule séance sur 2 la tête sous l'eau : L'espacement des lavages a été l’élément le plus bénéfique pour mes cheveux. En effet, cela fait plus d'un an que je les lave 1 fois tous les 10 jours et plus d'un an et demi que je les lave 1 fois par semaine. L'idée de les relaver plus souvent ne me plaisait déjà pas du tout mais hors de question de les laver deux fois par semaine, c'est trop vu la nature de mes cheveux et mon cuir chevelu qui produit peu de sébum. Je fais donc le compromis de faire de la brasse coulée ( avec la tête sous l'eau ) une seule fois par semaine et faire d'autres activités ne nécessitant pas de mettre la tête sous l'eau l'autre séance.

Une protection maximale lors des baignades :



AVANT LA BAIGNADE
- - -- - -- - -- - -- - -- - -- - -



1. Bain d'huile sur les longueurs : Pour former une barrière de protection et empêcher le chlore de pénétrer la fibre capillaire, j'applique un bain d'huile sur les longueurs. J'utilise principalement de l'huile de coco car c'est l'huile qui pénètre le mieux la fibre capillaire. Elle va donc être d'une grande aide pour saturer la fibre efficacement et empêcher le chlore de se loger dans le cheveu. Je l'applique sur cheveux mouillés pour maintenir l'hydratation tout le long de la séance et également pour saturer la fibre capillaire encore plus efficacement. En effet, lorsque les cheveux sont déjà imbibés d'eau, il absorbent moins l'eau ( chlorée ) par la suite. Pour ne pas saturer mon cuir chevelu à cause d'un excès de nutrition, je n'applique pas l'huile de coco systématiquement sur le cuir chevelu mais toujours sur les longueurs.Dans tous les cas, c'est préférable d'utiliser une huile végétale riche : Avocat, huile d'olive voir même du beurre de karité !

2. Chignon enroulé de cellophane : Avant de mettre le bonnet de bain, je fais un chignon bien serré et je l'enroule de cellophane. Je fais plusieurs tours à la base du chignon afin de bien bloquer le passage de l'eau. Grâce à cette technique, les cheveux sont vraiment à l'abri de l'eau de la piscine, c'est vraiment efficace pour les isoler de l'eau chlorée. On est jamais trop prudent !

3.  Bonnet étanche en caoutchouc/latex/silicone : Ces matières sont imperméables, elles vont éviter en maximum l'infiltration d'eau chlorée sous le bonnet. Même si les bonnets ne sont pas une protection efficace à 100%, ça évite tout de même que les cheveux soit en contact permanent avec le chlore durant la séance.


APRÈS LA BAIGNADE
- - -- - -- - -- - -- - -- - -- - -



4. Shampoing doux  : Malgré toutes les précautions prises avant la baignade, il y a tout de même du chlore sur la chevelure. Pour bien tout retirer en plus de laver le bain d'huile, je procède à 2 shampoings. Je commence par un long rinçage afin de retirer le maximum d'eau chlorée avant de faire mes shampoings. J'utilise principalement mon shampoing préféré qui est le shampoing extra-doux aux plantes d'Odylique. Habitant juste à côté de a piscine je pense faire de temps en temps des lavages aux poudres chez moi pour alterner avec les shampoings bio.

5.Après-shampoing  :Comme après chaque lavage, je démêle mes longueurs grâce à mon après-shampoing fétiche, l'après-shampoing brillance et soin d'eco cosmetics. Je le laisse poser le temps de laver mon corps et ma chevelure se démêle parfaitement rien qu'avec mes doigts.

6. Rinçage au vinaigre de cidre : Le rinçage au vinaigre est essentiel pour retirer les résidus de chlore et autres produits détergents utilisés pour désinfecter la piscine. Il va également permettre de refermer les écailles du cheveu que le chlore a soulevé en plus de réquilibrer le pH du cuir chevelu après la séance. Il facilite le démêlage des cheveux et les rend plus brillants et plus doux ! L'odeur ne reste pas sur ma chevelure lorsqu'elle a séché. J'emporte dans mon sac une petite bouteille d'eau de 50cl dans laquelle je mets l’équivalent de 3 cuillères à soupes de vinaigre de cidre. Je rempli la bouteille d'eau à la piscine pour ne pas m'encombrer à l'allée.


7. Serviette en bambou ultra-absorabante : N'utilisant pas de chaleur sur mes cheveux, je ne suis pas prête de commencer à utiliser le sèche cheveux à la piscine. Après m'être lavé les cheveux, j'utilise la serviette en bambou ultra-absorbante les tendances d'emma qui permet d'absorber plus d'eau qu'une serviette classique et donc sécher la chevelure plus rapidement. Elle est très pratique car en plus de sa légèreté, elle s'attache et tient sur la tête ce qui permet de la garder le temps de se préparer. Bien que cette serviette permette un séchage plus rapide, les cheveux sont encore humides en sortant de la piscine donc pour éviter de tomber malade ( surtout en hiver ), je porte un bonnet en coton sur le trajet du retour ( c'est  mieux de privilégier les matières naturelles qui respectent bien plus la fibre capillaire que les matières synthétiques ).

8. Démêlage au peigne à dents larges:  Les cheveux mouillés sont particulièrement fragiles et sensibles à la casse. Pour les démêler tout en douceur, j'utilise un peigne en bois à dent large. Je commence par démêler mes pointes, puis je remonte au fur et à mesure sur les longueurs afin de ne pas créer des nœuds encore plus durs à défaire. 

9. Soins sans rinçage :  Quand ma chevelure est parfaitement démêlée, je termine par une touche d'hydratation et de nutrition. J'applique mon sérum hydratant 3en1 et une huile sèche en petite quantité sur les longueurs uniquement. J'utilise en ce moment l'huile sèche précieuse nutritive à la banane verte de Kadalys ( qui fera l'objet du prochain article ).


Masque hydratant 1 fois par semaine
- - -- - -- - -- - -- - -- - -- - -


Mes cheveux ont besoin d'avantage d'hydratation que de nutrition et le "problème" avec cette routine est que je suis obligée d'appliquer un bain d'huile ( nutrition ) avant chaque lavage pour les protéger du chlore. 

Pour pallier à ce manque de soin hydratant, en plus d’appliquer mon sérum hydratant suivi d'une huile sèche régulièrement, je profite de ma seconde séance tête hors de l'eau pour poser un masque hydratant. En effet, j'applique sur cheveux humides mon après-shampoing ou le masque d'eco cosmetics que je laisse poser sous cellophane + bonnet de bain. Sans faire de préparation compliquée, cette technique permet d'hydrater les cheveux efficacement entre deux lavages. Il est préférable d'opter pour un après-shampoing léger et non alourdissant vu qu'on ne se lave pas les cheveux par la suite. Douceur, souplesse et brillance garanties !

- - -- - -- - -- - -- - -- - -- - -

Ma routine capillaire comporte également d'autres éléments effectués moins fréquemment mais je vous les présente tout de même pour vous donner ma routine complète :

Une coupe des pointes tous les 2 mois : Je coupe en général 0,5 à 1cm selon le besoin de mes cheveux. Cela me permet de conserver des pointes fournies et en bonne santé. Pour réaliser une coupe droite réussie à la maison, consultez cet article.
Un henné neutre tous les 2 mois : Après ma coupe, je fais systématiquement un henné neutre pour gainer et protéger mes nouvelles pointes.


- - -- - -- - -- - -- - -- - -- - -

Le seul élément que je n'arrive pas à caser dans cette nouvelle routine : Les masques aux poudres ! En effet, le seul masque que je peux faire avant mon lavage de cheveux est un bain d'huile. Je pourrais faire un masque aux poudres à la place de mon masque hydratant hebdomadaire mais je dois y ajouter de l'huile pour ne pas assécher mes cheveux donc au final, un lavage est nécessaire. Je pense donc me concocter prochainement un macérât huileux à base de kappor kachli pour protéger mes cheveux du chlore tout en offrant à ma chevelure les bienfaits des pantes ( et la merveilleuse odeur du kapoor kachli ). Les lotions à base de plantes sont également un bon moyen d'utiliser régulièrement les poudres de plante sans avoir à se laver les cheveux par la suite ! Le printemps arrivant à grand pas et je vais utiliser très prochainement pour la première fois une lotion de prêle ( à la place de mon habituelle lotion d'ortie ) pour limiter la chute saisonnière et fortifier mon cuir chevelu.

Lumière du jour sans flash
Voici un petit aperçu de mes cheveux le lendemain de mon dernier lavage post piscine. Comme vous pouvez le voir, ils ont une forme indéterminée sur cette photo car ils ont séchés dehors et je les ai par la suite attachés en chignon pour dormir sans rien faire de particulier pour les remettre en forme le lendemain. Quoi qu'il en soit, pour le moment, cette routine à l'air de bien convenir à mes cheveux. Au moins ils sont protégés au maximum des effets néfastes du chlore. À voir sur le long terme... 

Que pensez-vous de cette routine capillaire spéciale natation?
Si vous pratiquez la nation régulièrement, quelles sont vos astuces pour protéger vos cheveux du chlore?

4 commentaires:

  1. Excellente routine !
    J'en fais presque autant sauf le film étirable sous le bonnet.
    J'ai hâte d'avoir un débriefing après quelques semaines ...
    Juste une observation pour la natation tête hors de l'eau: attention aux vertèbres de la nuque, ça peut faire mal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que ça suffira pour conserver des cheveux en bon état, de toute façon je ne peux pas faire mieux niveau protection je pense ^^ Ah oui oui je confirme c'est très désagréable ! Je nage avec une planche l'autre séance pour minimiser les tensions sur ma nuque :/ Idéalement j'aimerais faire de la brasse coulée à chaque séance mais je me sacrifie pour mes cheveux haha

      Supprimer
  2. Oui avec une planche c'est mieux ! Je fais aussi ;-) Et je pose le front dessus pour étirer mes pauvres vertèbres...
    Je viens de commander ton shampoing, le meilleur du monde ! J'ai hâte.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Sarah,
    Je te remercie pour tes conseils :) j'ai appliqué de l'huile sur mes longueurs avant ma séance de natation mais après deux shampoings, ils étaient encore poisseux :s est-ce qu'un shampoing doux est vraiment adapté pour rincer l'huile (shampoing melvita lavages fréquents)? il était peut être trop doux.
    Merci

    RépondreSupprimer

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...